Description du procédé

Le cyanotype est une technique de tirage contact monochrome ancienne qui offre de superbes tonalités bleu de Prusse, bleu cyan.

Contrairement au procédé argentique traditionnel, ce procédé n’utilise pas les propriétés photosensibles des sels d’argent mais celles des sels de fer.

Le cyanotype fait partie des procédés à noircissement direct : c’est à dire qu’il s’agit d’un papier photosensible qui réagit à la lumière uv et se développe sans révélateur , mais à l’eau.

cyanotype-entre-deux-eaux4-web.jpg

Cyanotype sans virage

cyanotype-virage-entre-deus-eaux3-web.jpg

Cyanotype viré à l’acide tannique

Les couleurs du cyanotype peuvent être modifiées par différents virages à l’aide de produits naturels (thé, café…) ou chimiques (produits ménagers, acides) et permettent des tonalités très variées (brun, brun-rouge, mauve, verdâtre…).

L’utilisation la plus répandue est le tirage par contact sur papier aquarelle mais le cyanotype peut être utilisé sur nombre de supports, tels que le verre, le plexiglas, le tissu, le bois…

 

Histoire du procédé

En 1842, W.Hershel, scientifique et astronome anglais  (qui est aussi à l’origine de la découverte du fixateur) , met au point le procédé cyanotype, qu’il utilisera pour la copie de dessins.
Plus tard, le procédé fut utilisé pour réaliser des photogrammes .

Anna_Atkins_algae_cyanotypeAnna Atkins fut la première à utiliser la cyanotypie en 1843 dans ses études botanniques .Passionnée par la collecte de spécimens et l’illustration de spécimens végétaux et séduite par la rapidité et le faible coût du tirage cyanotype, elle utilisera le procédé mis au point par Herschel afin d’éditer en édition limitée trois volumes de « Photographs of BritishAlgae : cyanotypes impressions»

Ce procédé sera ensuite utilisé entre les années 1880 et le début du XXème siècle par les photographes du Mouvement Pictorialiste, c’est à dire à des fins purement artistiques.

 Une utilisation spécifique de ce procédé fut commercialisée jusque dans les années 60 pour dupliquer les plans d’architecture appelés « bleus d’architectes ».

 

Galerie personnelle / Cyanotypes & virages / Amandine Julien

FacebookTwitterGoogle+Partager

8 thoughts on “Le cyanotype

    1. Merci pour votre message Fabienne , contente de savoir que vous avez pu découvrir des choses en lisant mon site! je compte l’enrichir davantage quand j’aurai plus de temps :)

  1. Bonjour

    Je découvre cette technique et j’aimerai participé à un de vos cours de cyanotype en juillet….. débutante acceptée ?

    merci

    Laurence

    1. Bonjour Marie, peut être aussi est ce parce que la pratique permet de vraiment comprendre la technique à fond? En tout cas si tu as des questions sur les choses que tu ne comprends pas je tâcherai d’y répondre…

  2. Bonjour,Ces images sont magnifiques. Est-ce exactement la même recette pour les cyanotypes sur les supports du type verre et plexiglass ? Merci pour votre réponse. Thomasine

    1. Bonjour, merci pour votre message , pour enduire du verre ou plexi il faut aditionner de la gélatine alimentaire dans l’émulsion du cyanotype afin que le produit accroche sur le support. cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>